Thula Klizeo

Chant sud-africain. Paroles et musique : Joseph Shabalala

Bandes-son : TUTTISOPRANOALTOBARYTON

Partition : THULA KLIZEO

I pharadisi – Trad. sud africain

Chant tradionnel sud-africain en langue Zulu : Chant + gestes

Partition : ipharadisi

Ipharadisi, ikhaya labafile

Kulapho so phumla khona ipharadisi

Au paradis, où tous les morts sont vivants

Peut-être les y rejoindrons tous un jour

Diaporama – musiques patriotiques

Lien vers le diaporama : « Musiques patriotiques » : diaporama

 

One voice

Version originale : One voice VO

Partition : One Voice Full Score

Hallelujah, salavation and glory – Gospel

 

Kirk Franklin – Hallelujah, salvation and glory – vidéo avec paroles

 

Je veux être noir – Nino Ferrer

Version originale : Nino Ferrer

Je veux être noir – la partition et les paroles

Quelques chanteurs cités dans cette chanson :

« sapeuservirpourléval » – 5e

b_1_q_0_p_0

Autre oeuvre de Clément Janequin, la chanson polyphonique : « La bataille » .. A 4:07, vous y retrouverez l’évocation du combat entre les archets ! A vos arcs, prêt ???? La bataille

Vidéo enrichissante sur la naissance de la polyphonie : Début de la polyphonie

Musique homophonique :

Une belle version chorale de la chanson de Coldplay Viva la Vida

La chanson « The Rose » , interprétée par Les Kings singers l’ensemble vocal à voix égales : The Rose

Musique polyphonique :

b_1_q_0_p_0-1

Etonnant chant pygmée à 5 voix : Chant Pygmée

Très belle musique de la Renaissance du compositeur Josquin des Près. Avec entrée en imitations ! Ave Maria

 

Nerea izango zen

Version chorale , choeur Mikrokosmos Version choeur

Contexte du poème et de la chanson :

Txoria Txori, plus connu sous le nom de « Hegoak » est un poème en langue basque écrit par Joxean Artze. Véritable ode à la liberté et à l’amour, le poème est chanté pour la première fois à la fin des années soixante par Mikel Laboa.

L’histoire de la chanson veut qu’un soir dans un restaurant de Donostia, Mikel soit tombé amoureux de ce poème, imprimé illégalement sur des serviettes pour résister au régime franquiste qui interdisait d’utiliser le basque. Le poème devint alors une chanson et est désormais le chant de tout un peuple et de sa culture.

Traduites, le paroles sont mélancoliques, mais fortes et nous emportent :

Si je lui avais coupé les ailes
Il aurait été à moi
Il ne serait pas parti

Oui mais voilà,
Il n’aurait plus été un oiseau

Oui mais moi,
C’était l’oiseau que j’aimais

Take the shackles

Version originale : VO

Les bandes-son : TUTTI AltoSOPRANOHOMMES

Ebony and Ivory